dimanche

Giotto dub


La voix de Bill Callahan dans ces versions dub me fait penser aux petits anges qui surgissent du ciel dans les fresques de Giotto.

Dans le combat entre toi et le monde, seconde le monde.

83
« Nous ne sommes pas pécheurs que parce que nous avons mangé de l’arbre de la connaissance, mais aussi parce que nous n’avons pas encore mangé de l’arbre de la vie. Pécheur est l’état dans lequel nous nous trouvons indépendamment de la faute.



64/65
L’expulsion du paradis est éternelle dans sa partie principale : elle est donc définitive, la vie dans le monde, inévitable ; l’éternité du processus (ou exprimé en termes temporels : la répétition éternelle du processus) rend tout de même possible non pas seulement le fait que nous pourrions rester durablement au paradis, mais qu’en réalité nous y sommes durablement, que nous le sachions ou non.



86
Depuis le péché originel, nous sommes essentiellement égaux dans la capacité de connaissance du Bien et du Mal ; pourtant, nous cherchons précisément là nos avantages particuliers. Mais c’est seulement au-delà de cette connaissance que commencent les véritables distinctions. L’apparence contraire est suscitée par ce qui suit : personne ne peut se contenter de la seule connaissance, mais doit s’efforcer d’agir en accord avec elle. Pour cela, cependant, la force ne lui a pas été octroyée, il doit donc se détruire, même au risque de ne pas obtenir la force nécessaire ; mais il ne lui reste rien d’autre que cette dernière tentative. (C’est aussi le sens de la menace de mort dans l’interdiction de manger de l’arbre de la connaissance ; c’est peut-être aussi le sens originel de la mort naturelle.) Devant cette tentative, il a peur ; il préfère annuler la connaissance du Bien et du Mal (la désignation « péché originel » procède de cette peur) ; pourtant, ce qui s’est passé ne peut pas être annulé, mais seulement troublé. C’est dans ce but que surgissent les motivations. Le monde entier en est plein, même le monde visible n’est peut-être rien d’autre qu’une motivation d’un homme désireux d’un instant de tranquillité. Une tentative de falsifier le fait de la connaissance, de faire d’abord de la connaissance un but.



7
Un des moyens de séduction du Mal les plus efficaces est l’invitation au combat.Il est comme le combat contre les femmes, qui finit au lit. »

Franz Kafka – Aphorismes de Zürau